vendredi, 11 avril 2014

CONDOLEANCES

j yves mainguy.jpg

 

 

 

 

 

Toute l'équipe du Barnabéen s'associe à la peine de la famille de Jean-Yves Mainguy,Maire de St-Etienne-Du-Gué-De-L'Isle disparu tragiquement. Ses obsèques seront célébrées ce samedi 12 avril, à 14h30, en l'église de Saint-Étienne-du-Gué-de-l'Isle.

jeudi, 10 avril 2014

Installation du Conseil Communautaire 2014

LOUDEAC (22)

 

CIDERAL 2014

guy le helloco, cideral,

Guy Le Helloco a été réélu (82%)

au poste de président de la Cidéral, hier soir.

 

Les 67 délégués communautaires ont également voté pour élire les 13 vice-présidents.

 

Premier conseil communautaire, mardi soir, depuis les élections municipales.

 

 

L'occasion d'élire le président et les vice-présidents.

 

Seul candidat à sa succession, Guy Le Helloco a été réélu président. Son troisième mandat depuis 2001 à ce poste. Les 67 délégués communautaires ont également voté pour élire les 13 vice-présidents. 

 

Premier vice-président : Jean-Pierre Guilleret ;

 

deuxième vice-président chargé de la vie sociale :Xavier Hamon ;

 

troisième vice-président chargé des finances, marché et travaux : Jean-Yves Harnois ;

 

quatrième vice-président chargé de l'habitat : Alain Guillaume,

 

Cinquième vice-président chargé de la communication : Gérard Huet ;

 

sixième vice-président chargé de l'agriculture et de l'environnement : Jean-Noël Lagueux ;

 

Septième vice-président en charge des sports : Jean-Yves Mainguy ;

 

huitième vice-présidente en charge de la culture : Monique Collet ;

 

neuvième vice-président chargé du patrimoine et du tourisme : Daniel Le Goff ;

 

dixième vice-président chargé de l'assainissement : Romain Boutron ;

 

onzième adjoint en charge de l'urbanisme : Christophe Le Ho ;

 

douzième adjoint chargé des relations avec les partenaires institutionnels : Christian Le Riguier;

 

treizième adjoint chargé des ordures ménagères : Yvon Le Jan. 

mercredi, 09 avril 2014

CIDERAL 2014

 

LOUDEAC (22)

(Ouest-France 2014)

cideral 2014

 

 

Guy Le Helloco, président de la CIDERAL

....

 

Guy Le Helloco président de cidéral,  les gros projets à venir.,Mélanie Becognee

 

....  

Cette année, Guy Le Helloco a présenté

les nouveaux venus et évoqué les gros projets à venir.

Mélanie Becognee / OF

 

 

 

Hervé Coudrais, Caméraman-Réalisateur  www.hervecoudrais.fr, guy le helloco president de la cideral,mélanie becognee

Réalisation : 

Hervé Coudrais, Caméraman-Réalisateur

www.hervecoudrais.fr

Port : 06 07 02 00 79

son site internet : www.hervecoudrais.fr

D'autres vidéos : 

La cidéral "Notre Économie"

La Cidéral "au plus proche de vous"

 

....

La toute nouvelle Cidéral avait comme un air de neuf, lundi soir, au palais des congrès. Au 1er janvier 2014, la communauté de communes est passée de 21 à 33, soit de 30 000 à 36 000 habitants. Ça en fait du monde !

 

Guy Le Helloco, président fraîchement élu , ne pouvait donc pas passer à côté d’une présentation en bonne et due forme des petits nouveaux.

 

« Cette réforme porte en elle de nombreux enjeux essentiels à la vitalité et au rayonnement de notre territoire », a souligné le président de la Cidéral.

 

Économie, aménagement du territoire et enjeux sociaux seront donc, d’après Guy Le Helloco, au cœur des discussions.

 

Trois enjeux essentiels

 

« Cette nouvelle intercommunalité porte en elle trois enjeux essentiels à la vitalité et au rayonnement de la Cidéral ».

Des enjeux sociaux pour le maintien de la population, l'adaptation et l'amélioration de l'offre de services, en particulier ceux de proximité.

Des enjeux d'aménagement du territoire avec le renforcement des polarités locales au travers du plan local de l'urbanisme intercommunal  et d'une politique de l'habitat volontariste ou de l'accroissement de la solidarité financière.«

Des enjeux économiques, en promouvant les zones d'activités dans un contexte de concurrence régionale et de défense des intérêts locaux, en faisant progresser la qualité des services et gérant les nouveaux équipements touristiques.(Le Telegramme)

 

Compter sur nous-mêmes

Avec un budget annuel de l'ordre de 30 M€ (fonctionnement et investissements), la Cidéral entend bien continuer à être un moteur en Bretagne.

« Les derniers chiffres du chômage le montrent, le taux enregistré sur notre bassin d'emploi restant bien inférieur à ceux de la Bretagne et e la France. Mais, avec la diminution des ressources, notamment celles provenant de l'État, nous devrons, de plus en plus, compter sur nous-mêmes ». (le Télégramme)

 

 

Cette toute récente fusion comprend le transfert de 41 agents, soit 107 salariés de la Cidéral et 13 au Centre intercommunal d’action sociale (CIAS), soit au total 120 personnes.

 

Chaufferie bois et réseau de chaleur, friche Raulic… plusieurs gros projets ont été passés au peigne fin.

 

Mais c'est sur trois investissements d'ampleur que le président de la Cidéral a choisi de conclure son discours :

 

Nutrifuture, une entreprise spécialisée dans la nutrition animale va construire des bureaux et installer son siège social dans la zone de La Hoyeux à Loudéac. 34 embauches sont prévues pour ce projet qui comprendra les bureaux de JYC conseil et une usine de 2 000 m2 pour la production de barquettes de nourriture pour les porcelets appelées Earlypig.

 Télécharger au format PDF - Nutrifuture / Groupe Michel

 

LDC Algae, une ferme micro-algues située à Plouguenast. Un investissement de 30 millions d'euros qui en feront la plus grande ferme d'Europe. 

un site : LDC ALGAE

une publication : ldc-alage-ferme-futur-micro-algues-cotes-darmor

 

Enfin un projet de méthanisation à la station d’épuration de Calouët.

 

 

" Ce sera un plus pour notre territoire", assure Guy Le Helloco.

 

Le début des travaux est programmé pour 2015 avec une mise en service en 2016

 

« L'avenir n'est pas ce qui va arriver, mais ce que nous allons faire ».

Guy Le Helloco, président, citant Henri Bergson

mardi, 08 avril 2014

Passeur de mémoire...

Plouguenast (22)

source : Vos récits

 

 

Un canton breton en 1939-1945

 

jerome lucas, passeur de mémoire, plouguenast, loudeac,

 

218 habitants évoquent leurs souvenirs.

....

Le projet

Le travail de Jérôme Lucas, Passeur de mémoire, consiste à accompagner les hommes et les femmes qui ont envie de confier leurs souvenirs à leurs proches ou à un plus large public. Parmi les personnes que je rencontre, nées avant 1935, beaucoup éprouvent le besoin de témoigner de ce qu’elles ont vécu durant la Seconde Guerre Mondiale....

Vos récits

 

L'histoire

Nés entre 1914 et le début des années 1930, plus de 200 témoins du canton de Plouguenast (22) racontent ce qu’ils ont vécu, eux et leur famille, durant la Seconde Guerre Mondiale.

Ce récit des habitants du Centre Bretagne offre une véritable immersion dans la vie quotidienne, du jour de la déclaration de la guerre à l’armistice.

 

À travers leurs témoignages et une multitude d’anecdotes, l’on revit le désarroi et l’angoisse qui suit la déclaration de la guerre, les heures sombres de l’Occupation avec les privations et les contraintes imposées par les autorités, la séparation prolongée avec un être cher prisonnier en Allemagne, l’espoir d’une liberté à conquérir.

L’on découvre une population qui se débrouille au jour le jour. Des habitants se livrent à la collaboration, d’autres se mobilisent pour résister à la répression nazie. Certains se laisseront entraîner par un trio de « patriotes » sans foi ni loi qui débarque sur le canton au printemps 1944, semant le trouble, jusqu’aux drames...

Après le repli des Allemands et quelques débordements, les habitants s’efforceront de retrouver une vie délivrée de l’angoissante présence de l’Occupant.

lundi, 07 avril 2014

« Morbihan, ton patois fout l’camp… au triple gallo »

Centre-Bretagne 

 

 

A propos de

« Morbihan, ton patois fout l’camp… au triple gallo »

gilbert guillo, le gallo,

 

L’auteur : Gilbert GUILLO

 

Gilbert Guillo, un ancien professeur de collège, s'inquiète de la disparition du gallo, ce parler ancestral de l'est de la Bretagne.

Il a écrit un livre qui compile des souvenirs de son enfance liés à cette langue, dans le Morbihan...

 

Originaire de Guégon, cet ancien professeur de français en collège est venu dédicacer son premier livre

Morbihan, ton patois fout l'camp... au triple galop ! Autoédité, l'ouvrage porte le sous-titre

Souvenirs d'enfance d'un p'tit gâ d'Jégon.

 

« J'arrivais en retraite, j'avais du temps et j'aime écrire, explique celui qui a pour objectif de sauvegarder le gallo. C'est un cri d'alerte et d'amour car on ne le parle plus. J'ai voulu écrire essentiellement des souvenirs d'enfance et rendre hommage à nos parents et grands-parents, pour ne pas oublier le passé ».

 

 Le livre contient des mots en gallo, signalés dans un caractère spécial et traduits. « Je parle gallo dès que je trouve quelqu'un avec qui le parler ».

Matao Rollo, qui anime chaque mardi soir sur Plum'FM une émission en gallo, l'accompagnait. Il a retracé devant l'auditoire présent l'historique de cette langue.

« Le gros souci, c'est qu'il n'y a plus de transmission », déplore-t-il.

Le gallo est une déformation du latin. Enseigné au collège à partir de 1980, il était reconnu officiellement en 1999. Dans le Morbihan, le lycée de Guer est le seul à l'enseigner.

Sur les 6 000 langues qui existent dans le monde, 90 % d'entre elles auront disparu d'ici un siècle. « Je suis convaincu que ce n'est pas une langue du passé car elle est encore vivante. »

 

L’auteur : Gilbert GUILLO

- né le 6 juin 1949

- résidant 1 rue du Clos Perret 56120 Guégon

- retraité de l’enseignement (professeur de français)

- contacts : 0678708156 ; guillo.gilbert@wanadoo.fr

 

L’ouvrage en 2 tomes 

Tome 1, sous-titré « Souvenirs d’enfance d’un p‘tit ga d’Jégon », publié en juin 2011, aujourd’hui épuisé

 

....

 « Morbihan, ton patois fout l’camp…

au triple gallo ! » 

fred le disou et roger le contou,« souvenirs d’enfance d’un p‘tit ga d’jégon »,« morbihan,ton patois fout l’camp… au triple gallo »,gilbert guillo,le gallo,loudiafred le disou et roger le contou,« souvenirs d’enfance d’un p‘tit ga d’jégon »,« morbihan,ton patois fout l’camp… au triple gallo »,gilbert guillo,le gallo,loudia

 

 

 

Tome 2, sous-titré « Trésors de ruralité » (disponible)

....

 

Gibert Guillo décide de donner un petit frère à celui-ci et vous présente « Morbihan, ton patois fout l’camp… au triple gallo ! » ;

volume 2 : « Trésors de ruralité »

 

300 pages, 4 parties, 62 chapitres, le tout illustré par 950 vieilles photos et cartes postales ;

prix : 21 euros

Ouvrage publié  à compte d’auteur, en auto-édition

   

sujet :

le parler gallo et la vie quotidienne dans le Morbihan, de la fin du XIXème siècle aux années 1950/1960 approximativement.

 

Préfacé par Fred le disou et Roger le contou, humoristes bien connus, et Annne-Marie PELHATE, animatrice-formatrice  à DIHUN, récompensée, par le conseil régional de Bretagne, au titre de meilleure gallophone de l’année 2011.

 

Objectifs : 

rendre hommage  à tous ceux (particuliers, associations, radios… )qui oeuvrent pour la sauvegarde du gallo (l’ouvrage contient, au fil des pages, de nombreux mots en gallo, traduits pour la plupart et repérables grâce à une typographie spécifique) 

 

raconter, en particulier pour les jeunes générations, ce que fut la vie quotidienne dans les campagnes morbihannaises, à travers des thèmes comme l’école, l’habitat, les noces villageoises, l’alimentation, la religion, les croyances, la santé, les travaux des champs, les tâches ménagères, les vieux métiers… et, ainsi, rendre hommage à ce « petit peuple des campagnes », vivant, la plupart du temps, très modestement mais riche de tant de valeurs humaines.



vendredi, 04 avril 2014

la Municipalité de Saint-Barnabé 2014

SAINT-BARNABÉ (22)

source : Le Télégramme / Ouest-France

 

 

Municipalité de Saint-Barnabé

 

la municipalité de saint-barnabé, Eric Le Pottier, Fanny Philippe, Georges Le Franc, Jocelyne Boutier, Michel Jouan, saint-Barnabé, loudeac, la cheze, la cideral, le centre Bretagne,

De gauche à droite : Eric Le Pottier, Fanny Philippe,

Georges Le Franc, Jocelyne Boutier et Michel Jouan. 

 

 

Samedi, le maire et les adjoints ont été élus, lors de l'installation du conseil municipal.

 

Georges Le Franc a été élu maire par douze voix pour, deux blancs et un nul.

 

 

Les adjoints ont été élus par douze voix pour, deux blancs et un nul :

Le premier conseil municipal s'est déroulé sans surprise, avec un ordre du jour entièrement consacré à la mise en place de la nouvelle équipe municipale.

 

 

C'est la doyenne de l'assemblée, Mireille Baran, qui a présidé la séance.

 

Un seul candidat s'est déclaré au poste de maire et c'est donc Georges Le Franc qui succède à Roger Gautier, avec douze votes pour, deux votes blancs et une abstention.

 

Quatre membres du conseil ont été élus adjoints au maire :

 

1re adjointe, Jocelyne Boutier,suppléance du Maire, en charge de la culture, de la vie associative et de la communication.

 

2e adjoint, Eric Le Pottier, aux finances et à la commission étude et développement.

 

3e adjointe, Fanny Philippe, aux affaires sociales et scolaires et au fleurissement.

 

4e adjoint, Michel Jouan à la voirie, au réseau et à l'assainissement.

 

Georges Le Franc prend la charge des bâtiments et du personnel.

 

 

 

CIDERAL

 

Georges Le Franc, Jocelyne Boutier siégeront à la Cidéral.

 

 

Les projets portent sur la poursuite de la voirie, rue Pierre-Rouxel et au lotissement des Venelles et pour la mandature, l'aménagement de la salle polyvalente et de la station d'épuration.

 

Le nouveau maire a conclu ce premier conseil municipal par un discours dans lequel il a remercié les Barnabéens : « 812 Barnabéens et Barnabéennes se sont déplacés à l'occasion de cette échéance électorale [...] Je remercie les électeurs qui ont fait le choix de nous accorder leur vote. C'est pour nous, élus, un socle de confiance, un socle de légitimité et aussi de responsabilité. »

 

Le prochain conseil municipal devrait se réunir d'ici une quinzaine de jours.

 

 Note du Barnabéen

(Le discours lors de l'élection du maire et des Adjoints au maire)

 

Être maire est un honneur, une charge et une responsabilité

 

Je tiens à remercier l’ensemble de mes collègues qui par leur vote viennent de me témoigner de toute leur confiance, en me confiant la responsabilité de Maire de Saint-Barnabé.

 

Je mesure à la fois l’honneur qui m’est fait, mais  également son importance et la responsabilité qui m’incombe pour l’avenir de notre commune.

 

 

Aujourd’hui je suis le Maire de tous les habitants de Saint-Barnabé et au-delà des sensibilités de chacun, des convictions personnelles et des intérêts particuliers, nous  devrons œuvrer dans le sens de l’intérêt général et du bien commun.

 

 

« Servir Saint-Barnabé et tous ses habitants », c’est bien là l’essence même de notre engagement 

 

 

812 Barnabéens et Barnabéennes se sont déplacés à l’occasion de cette échéance électorale pour accomplir leur devoir citoyen. Ce taux de participation de près de 85 %, traduit l’intérêt des habitants de Saint-Barnabé pour leur commune et aussi, leur capacité à se mobiliser, dès lors qu’il s’agit de s’engager et d’engager l’avenir de Saint-Barnabé.

  

C’est pour nous, élus, un socle de confiance, un socle de légitimité et aussi de responsabilité.

 

En écrivant  ces quelques lignes jeudi dernier…

 

Je me suis posé la question de savoir qu’est-ce qui m’avait conduit à me retrouver là aujourd’hui à cette place ? 

 

Situation, dont je vous rassure que j’ai souhaitée et désirée.

 

Tout cela m’a invité à une légère et rapide rétrospective sur mon passé, sur mon parcours.

 

J’ai toujours été un homme engagé et  militant.

 

Dans cette perspective, j’ai toujours voulu connaître ce qui m’entoure et c’est tout naturellement que je me suis engagé vers différents organismes para-agricoles de part ma profession. 

 

De ce bref parcours de vie,  il y a bien sûr ceux  des mandats municipaux de 2001 à 2013 qui viennent de s’écouler.

 

J’aime ma commune, j’aime les gens et j’ai souhaité m’engager dans la vie locale, cela s’est passé il y a 13 ans, en Mars 2001, ou je suis devenu 1er adjoint à 37 ans et conseiller communautaire au moment.

 

J’y ai découvert toute la force et toute la richesse de notre commune et de ses habitants, mais également, parfois, la fragilité humaine et la détresse, souvent invisible et silencieuse.

 

J’y ai découvert aussi toute l’exigence que réclame cette fonction d’élu et toute la responsabilité qui m’incombe.

 

Bref, un parcours choisis, parfois au gré des rencontres, mais certainement guidé par deux passions : 

 

ma commune et les gens qui y vivent …

 

Si l’histoire et les repères sont essentiels pour construire l’avenir, notre devoir et notre rôle de nouvel élu est avant tout de nous projeter pour redessiner ensemble l’avenir de Saint-Barnabé et de ses habitants.

 

Nous souhaitons développer une action municipale renouvelée, pour répondre encore mieux demain aux besoins des barnabéens et Barnabéennes.

 

Une action municipale qui s’inscrit à la fois, dans la proximité et les besoins liés à la vie quotidienne de chacun et qui dessine aussi des perspectives d’avenir, grâce de nouvelles dynamiques économiques, sociales et culturelles.

 

La participation citoyenne sera au centre de tout, avec l’instauration de référents sur tout le  territoire de la commune.

 

Pour que demain, ces actions prennent toute leur dimension au service de ses habitants, il nous faudra mobiliser l’engagement de tous, ou au côté des élus, les partenaires, comme la cideral, le conseil général auront un rôle essentiel.

 

Mais aussi le personnel municipal. Je sais pouvoir compter sur l’ensemble des agents de la collectivité, soucieux, eux aussi, de la qualité du service public, capables de se mobiliser pour permettre la continuité du service à la population, 

 

Avec passion et ambition pour Saint-Barnabé et ses habitants, mais aussi (dans une période fragile ou la stagnation de nos moyens financiers devra être intégrée à notre stratégie) avec exigence et sens de la gestion, nous souhaitons donner un nouveau  cap à notre commune: 

 

Pour faire de Saint-Barnabé une commune attractive, qui donne envie d’y vivre, de s’y retrouver   …   

 

Pour faire de Saint-Barnabé une commune qui réussit son avenir et celui de ses habitants.  

 

Merci de Votre Attention

 

G.Le Franc, Maire

jeudi, 03 avril 2014

« sauté du chasseur »

Saint-Barnabé (22)

source O/F

 

 

société de chasse de Saint-Barnabé

 

sociéte de chasse de saint-Barnabé,

Antoine  Cavau, 2ème à droite,

 

 

Une saison plutôt moyenne, selon Antoine Cavau, président de la société de chasse de Saint-Barnabé, mais les comptages sont bons et plusieurs activités sont déjà programmées :

 

un chantier de nettoyage à la volière courant mai, un repeuplement de gibier courant août, et l'assemblée générale annuelle le dimanche 27 avril.

 

D'ici là, la société de chasse propose son repas « sauté du chasseur »

le samedi 5 avril, à 20 h 30, à la salle des fêtes de Saint-Barnabé,

avec la possibilité de repas à emporter. Tarif : 12 €.

mercredi, 02 avril 2014

Le restaurant le Fer à cheval change de propriétaire...

SAINT-BARNABÉ (22)

source O/F

 

 

 

le restaurant le fer à cheval, saint-barnabé,

De gauche à droite :

Daniel et Marylise Poulain, Christelle et Serge Lefebvre.

.....

 

Le bar-restaurant le Fer à cheval, tenu par Daniel et Marylise Poulain, a été repris par un jeune couple qui vient du Morbihan : Serge et Christelle Lefebvre.

 

Ils tenaient un hôtel-bar-restaurant à Concoret depuis six ans et ont décidé de venir s'installer à Saint-Barnabé. Âgés respectivement de 37 et 30 ans, ils ont deux enfants de 3 et 6 ans.

 

Avec une solide expérience en restauration, ils proposeront, en plus des repas du midi en semaine, des menus à la carte pour les week-ends. L'ouverture officielle est prévue pour le samedi 5 avril.

 

Daniel et Marylise Poulain géraient le Fer à cheval depuis 1982...

 

Restaurant ouvrier en semaine, Daniel et Marylise assuraient également les banquets, les repas de mariage et pour les associations locales, à la salle des fêtes.

 

Le couple avait fait de ce café un lieu où les échanges allaient bon train.

 

Ils résident toujours à Saint-Barnabé et pourront profiter de leur retraite, voire de quelques heures pour se retrouver de l'autre côté du comptoir.

vendredi, 28 mars 2014

Élections Municipales 2014

Saint-Barnabé (22)

source Ouest France

 

 Grosse affluence, à la salle polyvalente

saint-barnabé, centre bretagne, municipales centre bretagne 2014, la cideral, loudeac,

photo et article johann Hervé

 Les Barnabéens assiste au dépouillement

 

 

 

Georges Le Franc gagne avec 16 voix d'avance...

 

812 votants à Saint-Barnabé, une abstention à 15,68 %, et au final, 16 « petites » voix d'écart entre les deux candidats.

« Petites », car ces 16 voix supplémentaires offrent 12 sièges à la liste de Georges Le Franc sur les 15 du conseil municipal.

Une élection qui s'est jouée à un fil, ce qui était prévisible.

 

L'affluence aux opérations de dépouillement montrait bien l'attention que portent les Barnabéens à ces élections.

Successeur désigné de Roger Gautier, maire sortant, François Binet est donc battu et fera partie des trois sièges glanés par la nouvelle minorité.

 

« On verra par la suite comment cela se passe », analyse l'ancien premier adjoint.

 

Un écart de voix de 2 % qui donne un écart de sièges au conseil municipal de 80 % en faveur de Georges Le Franc.

« À mon sens, deux équipes se sont confrontées, avec des gens de valeurs, et le choix des Barnabéens a été difficile. Il en est sorti une élection très serrée. Le choix s'est porté sur mon équipe et demain un nouveau conseil municipal va gérer la commune, avec des élus à part entière ».

 

Premier dossier pour le nouveau conseil :

«Trouver un remplaçant au docteur qui venait tout juste de s'installer et qui quitte Saint-Barnabé le 5 mai.»

jeudi, 27 mars 2014

Arrivé en 2013, le médecin quitte déjà la commune

SAINT-BARNABÉ (22)

source Ouest-France

 

 

 

 

 

 

 

Saint-Barnabé, services d'un médecin dans sa commune, le Dr Xavier Jouannet, le cabinet medical, la rue de l'Ancienne-Laiterie, la Trinité-Porhoët, La Trinité-Porhoët est située en Zone de revitalisation rurale (ZRR), professionnel de santé, développement d'une ZRR a joué un grand rôle dans une décision, Le Dr Jouannet, les élections municipales,

 

La Maison Médicale de Saint-Barnabé

(photo et article Johan HERVÉ)

 

Saint-Barnabé n'aura pas bénéficié très longtemps des services d'un médecin dans sa commune.

 

En effet, le Dr Xavier Jouannet quitte le cabinet de la rue de l'Ancienne-Laiterie.

 

« J'étais très content d'arriver à Saint-Barnabé, et je suis toujours très content d'être ici...»

«Simplement, en fin d'année, un ami, installé à la Trinité-Porhoët, m'a soumis l'idée de créer une activité dans cette commune ».

 

« Validé il y a trois jours »

 

La Trinité-Porhoët est située en Zone de revitalisation rurale (ZRR) et, à ce titre...

 

 

l'installation d'une activité nouvelle permet de bénéficier d'avantages administratifs non négligeables, sur une durée de huit ans.

« Très incitatif, le coin me plaît bien. J'y ai également des amis là-bas. J'ai donc fait une demande et le dossier vient d'être validé il y a trois jours », confirme le Dr Jouannet.

 

Pour ce professionnel de santé, la possibilité de participer au développement d'une ZRR a joué un grand rôle dans une décision qui,

il le concède, « donne un pincement au coeur, puisque je quitte Saint-Barnabé avec regrets ».

 

Le Dr Jouannet commencera sa nouvelle activité le 5 mai prochain.

 

Cette nouvelle est arrivée 48 heures avant les élections municipales et les candidats n'auront pas eu le temps de réagir avant les échéances.

 

Les réactions

 

Mr François BINET (1 adjoint au maire et candidat au élections municipales) se déclare:

« très déçu, car M. et Mme Thoonsen avaient fait leur maximum pour construire un cabinet médical dans les délais. Je savais que le Dr Jouannet cherchait à partir sur la Trinité-Porhoët, pour payer moins d'impôts. Je viens tout juste d'apprendre la date de son départ.»

«J'ai peur aussi de l'avenir pour la pharmacie de La Chèze, puisque La Trinité-Porhoët bénéficie déjà d'une telle structure ».

 

Du côté de Georges Le Franc (Candidat aux elections municipales):

« J'attendais une confirmation, je ne savais pas. Le Dr Jouannet avait prévu un contact avec une ZRR et il attendait une réponse.»

«Je trouve ça malheureux, c'est vraiment désolant. Un premier dossier à traiter pour le nouveau conseil municipal. »

mercredi, 26 mars 2014

Tour d'Horizon / municipales Centre Bretagne

CIDERAL...

source le Télégramme

 

Dans les communes de la Cidéral, le premier tour des municipales a vu les réélections de nombreux sortants, mais aussi des défaites plus ou moins pressenties, notamment à Uzel. Au deuxième tour, le point « chaud » se situera à Plémet.

 

Voici un tour, non exhaustif, de ce qui s'est passé au premier tour.

 

Conséquences des divisions. 

À Uzel,

une page se tourne avec la défaite de Pierre Le Helloco. La rupture avec son premier adjoint, Yves Le Plénier, et les conflits avec Danielle Lefilleul, adjointe, ont eu raison de ce bâtisseur. Douze élus pour la liste Le Plénier ; trois pour Pierre Le Helloco.

Idem à Plémet,

où quatre listes étaient opposées dont celle de la maire sortante « verte », Dominique Grall (17,62 % des voix) et de son ancien adjoint, Francis Bernard (26,04 %). Une division qui a profité à Daniel Guillemot (18,67 %) qui disait, hier, « avoir atteint son objectif » et à Daniel Boutron (37,96 %) qui attend ce que feront les autres listes. Dominique Grall est « prête à renoncer pour laisser le champ libre à Francis Bernard ».

 

Ceux qui ont chaud.

 

À La Motte,

la liste de Jean-Pierre Guilleret, maire sortant, a obtenu 595 voix, soit sept voix de plus seulement que la liste Le Tinnier.

Il a fallu les recompter !

 

Cela n'a pas été le cas du maire sortant de Saint-Caradec...

Alain Guillaume, mais il n'a que 20 voix d'avance sur la liste de Valérie Le Clézio. Une surprise qui s'explique, sans doute, par le travail de terrain effectué par son comité de soutien.

 

Celui qui n'avait pas dit son dernier mot.

 

À Hémonstoir,

la liste de Benoît Larvor a obtenu onze sièges sur les quinze à pourvoir. Celle de Jean-Yves Mahoudo, deux, dont lui-même. Il va pouvoir siéger au conseil alors qu'il avait été évincé. Il y a ballottage pour deux sièges.

 

 

Il y est arrivé.

 

À Saint-Barnabé,

Georges Le Franc, qui menait une liste pour la seconde fois, est parvenu à ses fins. Il rafle douze sièges sur les quinze à pourvoir. La liste Binet, conduite par un adjoint au maire sortant (Le Maire ne se représentait pas), n'en obtient que trois.

 

 

C'est cuit.

 

À Caurel,

pour Patricia Drolez, maire sortante. Deux personnes ont été élues sur sa liste, mais pas elle. Celle d'Édouard Louargant en rafle six. Trois postes sont en ballottage. Autrement dit, Édouard Louargant est assuré d'avoir la majorité.

 

Ce sera serré.

 

À Allineuc, où le jeune adjoint sortant, Johann Hervo, obtient cinq élus, alors que son adversaire, Brigitte Jaglin, en a quatre. Il reste sept sièges à pourvoir.

 

 

Sans aucun problème.

Là où il n'y avait qu'une liste, évidemment...

 

C'est le cas de Gausson, où celle de Guy Le Helloco est passée.

À Grâce-Uzel, avec Sébastien Gillot, adjoint sortant (Louis Jouanny ne se représentait pas).

À La Chèze, où Catherine Journel, vétérinaire, va succéder à Jean-Yves Botherel, médecin, qui ne repartait pas.

À Langast, avec Yvon Le Jan.

Au Cambout, avec Jean-Noël Lagueux.

À Merléac, avec Joël Carré.

Au Quillio, avec Xavier Hamon, malgré deux papillons.

À Coëtlogon, avec Annie Robert. À La Ferrière, avec Anne Charles.

À Saint-Étienne-du-Gué-de-l'Isle, avec Jean-Yves Mainguy.

À Saint-Gilles-Vieux-Marché avec Laurent Bertho.

Ou encore à La Prénessaye, avec Daniel Thomas. Ce dernier obtient 354 voix, alors qu'une de ses colistières en a eu 403. Il est vrai que certains électeurs auraient bien aimé que l'ancienne maire, Arlette Haguest, se représente...

 

Mais aussi, dans les communes où il y avait deux listes,

 

comme à Saint-Thélo, avec Daniel Le Goff ou à Trévé. Dans cette dernière, Joseph Collet se retrouve quand même avec quatre élus de l'opposition.

Ou à Plouguenast avec Ange Helloco (seize élus), alors que la liste, Connan, en dispose de trois.

 

 

Et l'intercommunalité ?

 

Au vu du premier tour, la présidence de la Cidéral devrait rester acquise à Guy Le Helloco.

Une intercommunalité qui a sans doute pesé dans la défaite de Georges Tilly, maire de Mûr-de-Bretagne, face à Hervé Le Lu.

Les électeurs ont-ils vraiment apprécié le départ de leur commune vers Pontivy Communauté ?

Certains voient même dans le petit score obtenu par Monique Le Clézio, à Saint-Guen (sur la liste de Mickaêl Dabet)

un désaveu alors qu'elle est vice-présidente du conseil général. Et de s'interroger sur ses chances de partir aux sénatoriales ?

mardi, 25 mars 2014

Finances publiques à Saint-Barnabé

 

 

Restructuration de la dette...

elle permet de générer 174.200 € de marges budgétaires cumulées entre 2014 et 2020

la restructuration de la dette permet donc d’emprunter 174.200 € de moins, que prévu soit 1.265.800 € au lieu de 1.440.000 €.

 

Capacité de remboursement

Capacité de remboursement de la dette : 3,88 années pour 2012 (la note: en vert).

 

Si par exemple investissement de 1 million d’euros, la capacité de la dette passerait à 6,36 années (la note : en vert).

 

Bilan des subventions perçues

(aides publiques)

Bilan des subventions perçues par la commune de Saint-Barnabé par rapport à la moyenne de la strate (commune de 500 à 2000  habitants)

 

De 2008 à 2012, Saint-Barnabé n’a touché en moyenne que 19 euros / habitant contre 83 euros pour les autres communes de la même strate.

 

Cela représente chaque année 24.662 euros par habitant au lieu de 107.734 euros pour les communes de la même strate( 500 à 2000 Habitants)

 

         = Une différence de     - 83.072 euros par an

 = Une différence de    - 498.432 euros sur le dernier  mandat.

 

Gestion Municipale

La limitation voir la diminution des frais de fonctionnement est le facteur clé qui nous permettra de dégager des fonds propres pour financer les investissements. 

Ainsi, grâce aux efforts que nous allons réaliser, nous pensons très fermement ne pas augmenter les taux communaux des impôts locaux de 2014 à 2020.

La limitation voir la diminution des frais de fonctionnement est le facteur clé qui nous permettra de dégager des fonds propres pour financer les investissements. 

Ainsi, grâce aux efforts que nous allons réaliser, nous pensons très fermement ne pas augmenter les taux communaux des impôts locaux de 2014 à 2020.Notre politique financière reposera sur les principes suivants :

      

-  Maîtrise de l’endettement de la commune (Renégociation des taux d’intérêts de certains emprunts).

-  Réaliser un audit du poste fonctionnement.

- Création d’un tableau de bord qui nous permettra de piloter au mieux les comptes de la commune

-  Veiller à l’obtention maximale des subventions publiques avant délibération au conseil municipal.

-  Gestion juste et rigoureuse du fonctionnement avec une maîtrise de la dette vis-à-vis de laquelle nous devrons observer la plus grande vigilance.

 

lundi, 24 mars 2014

Enfin un résultat aux élections municipales

 

Saint-Barnabé (22)

 

RÉSULTATS DU 1er TOUR

23/03/2014

 

Inscrits                 963

Abstentions         151      15,68%

Votants                 812     84,32%

Exprimés              778       80,79%       95,81 %

Blancs ou nuls        34        3,53%         4,19 %

Blancs---

Nuls---       

 

                          

 liste "ensemble redessinons notre avenir" conduite par M.LE FRANC Georges                      

 

VOIX      % EXPRIMÉS            SIÈGES   

 397                51,03%                    12  

 

liste "Unis pour les Barnabéens" conduite par M. BINET François     

  

VOIX     %  EXPRIMÉS           SIÈGES

 381                   48,97%                  3         

 

 

dimanche, 23 mars 2014

Bienvenue à Christelle et Serge, nos nouveaux commerçants

 Saint-Barnabé (22)

 

 

Christelle et Serge Lefèbvre

quittent Concoret pour Saint-Barnabé

 

 

au fer à cheval, saint-Barnabe, loudeac, la cheze,

 

Christelle et Serge vont succéder à Marilyse et Dany 

au Bar restaurant « Le Fer à Cheval »

vendredi, 21 mars 2014

Élections municipales / Saint-Barnabé 2014

SAINT-BARNABÉ (22)

Article du Courrier Indépendant

élection municipales saint-barnabé 22600, la cideral, loudeac,

 

Municipales / Saint-Barnabé 2014

jeudi, 20 mars 2014

Extrait de la réunion Publique du 18 Mars

Extrait de la réunion Publique du 18 Mars

 

 1er TEMPS FORT

 

Présentation de chaque candidat de la liste «d'ensemble, redessinons notre Avenir...»

 

L'INTRO, 

Georges Le Franc,

Tête de liste 

« Pour ceux qui  me connaissent moins bien, je vais me présenter un peu plus:

J’ai commencé ma vie professionnelle, il y a 27 ans au village du relay ou j’ai repris l’exploitation  de mes parents en production  porcine où je suis toujours actuellement. 

 

En parallèle, homme engagé que je suis, j’ai voulu connaître ce qui m’entoure et c’est tout naturellement que je me suis tourné vers différents organismes para-agricoles. 

 

Entre autres le syndicalisme agricole, la mutualité sociale agricole où j’ai pris au fil du temps différentes responsabilités sur le plan départemental et cantonal.

J’aime ma commune, j’aime les gens et j’ai souhaité m’engager dans la vie locale, cela s’est passé il y a 13 ans, en Mars 2001, ou je suis devenu 1er adjoint à 37 ans et conseiller communautaire au même moment. 

 

L’expérience, le savoir-faire acquis depuis 2001 en tant qu’élu ou j’ai assisté à tous les conseils municipaux, communautaire et participé aux différentes commissions, me permettent aujourd’hui d’avoir une connaissance approfondie de tous les services de la mairie et de la cideral.

 

Toutes mes interventions ont toujours été axées dans un esprit constructif et dans l’intérêt général, même le Maire le dit durant ce mandat, 

 

Je le cite :

« La minorité municipale conduite par Georges Le Franc, ont permis de mener à une réflexion collective, dans l'intérêt de la population Barnabéenne,», ouest-France novembre 2013   

Merci monsieur le Maire.

 

Force est de constater que notre collectivité décline, sa population vieillie, son nombre d’habitants diminue, nous devons enrayer ce phénomène, tel notre slogan « Ensemble, redessinons notre avenir » pour une nouvelle dynamique, pour une attractivité à retrouver en somme pour un nouvel espoir…»

 

 2.ème TEMPS FORT

s'en est suivi l'exposé de chaque chapitre de la profession de foi

 

Bilan comptable (expliqué par Éric  )

gestion Municipale (expliqué par Éric  )

 

(les autres chapitres ont été expliqués par Moi-Même)

- Relever le défi de l’aménagement du territoire

- La Cidéral

- Créer des conditions de convivialité, d’attractivité et d’animation

- Renforcer les solidarités 

- Soutenir nos écoles

- Ecouter et répondre aux attentes de la jeunesse

- Faire vivre la démocratie participative ou locale

- Commission étude et développement 

 

3 ème  TEMPS FORT

Ma conclusion

 

« Comme vous le constatez c’est un programme adapté à la situation du moment, il peut être amélioré durant le mandat avec votre concours et celui du conseil municipal à venir.

 

C’est vous tous, qui dans quelques jours, allez décider si notre commune doit rester dans la continuité que vous connaissez, avec une équipe qui pratique une politique sans anticipation.

 

Avec la liste « Ensemble redessinons notre Avenir  », ce sera un changement de cap.

 

Je vous propose une équipe plus jeune, plus dynamique, plus ambitieuse pour Saint-Barnabé, plus représentative aussi, plus complémentaire. 

 

J’ai une entière confiance dans ce groupe composé de personnalités diverses, toutes démocrates, qui sont décidées à relever ce challenge. 

 

Une équipe d’ouverture qui veut servir l’intérêt général et uniquement l’intérêt général.

 

Ils se sont tous engagés dans cette campagne parce qu’ils aiment leur commune, parce qu’ils pensent qu’une autre voie est possible, en toute transparence et en toute sérénité.

 

Quant à moi, avec une telle équipe à mes côtés, je suis prêt à relever ce défi.

 

Avec des convictions intactes, une équipe motivée et compétente dans les différents domaines,

 

 je serai un élu actif.

 

J’ai pleinement conscience de la responsabilité qui va m’incomber. 

Soyez certains que je vais m’y consacrer avec conviction, enthousiasme et détermination, avec un haut niveau d’exigence et de disponibilité.

 

Telle est l’idée que je me fais d’une gestion municipale rigoureuse, réactive et de proximité à laquelle je suis profondément attachée, au seul service et à l’écoute permanente de mes concitoyens.

 

Ma détermination est grande, mes convictions n’ont pas changé, elles sont intactes.

 

Mon objectif est clair et accepté de tous :  « ECOUTER – RASSEMBLER – AGIR »

 

La liste « Ensemble redessinons notre Avenir  », est ordre de marche!

 

Nous sommes convaincus, je suis convaincu, que seule notre équipe incarnera le véritable renouveau et dynamisme de notre commune.

 

Avec vous, la victoire est possible et, j’ose le dire, elle devient indispensable pour le bien de tous ! »

Georges Le Franc tête de Liste d'ensemble redessinons notre avenir...

 

Note du Barnabéen

Suite à la réunion publique, nous tenons à remercier les Barnabéens pour leurs marques d'encouragement et de sympathie, les nombreux échos que nous avons depuis, nous conforte sur nos choix et nos orientations de politique communale. vous avez apprécié le contenu, le dynamisme et la structure de cette présentation. Les barnabéens presents à cette soirée ont majoritairement compris qu'un bilan comptable correcte, ne signifie pas forcément que la commune est bien gérée...

 

Lire la suite

QUAND LA VOIRIE FAIT DÉBAT à SAINT-BARNABÉ...

 un petit rappel d'une séance de conseil municipal mouvementée., il y a 4 ans...

 

LA VOIRIE 2010 : une séance de conseil municipal très chahutée...

 
commune de st barnabé 001 copie.jpg
 
 
LA VOIRIE 2010 :
une séance de conseil municipal très chahutée...
 
pour rappel
 
Le programme de voirie 2009 aura été d'un coût total de 140.000 € :
 
 
 
Les  travaux ont été effectués par l'entreprise Bertho :
 
 
                   - Tronçon de Kermenan (1750 m),
 
                 - Estuer-la Croix Rouge (500 m),
 
- Bocaudrain (800 m),
 
   - La VilleCalaire (350 m)
 
                       - Le parking de la rue Mendès-France.
 
 
 
programme de voirie 2010
 
 
Après un vote à mains levées de 8 voix favorables et 7 abstentions,
le programme de voirie pour 2010 est arrêté comme suit avec les estimations correspondantes:
 
  
 
 
 
 
 
LA VILLE DONNO (VC) -700M                                                         46.380 € HT

LE PARADIS (VC)-620M                                                                  36.037 € HT
 
L'ESTHUER (VC)- 930M                                                                   59.960 € HT
 
MAGOUERY-BOCAUDRAIN (VC) (environ 750m)                          50.000 € HT
 
ROUTE DESSERVANT UNE PROPRIÉTÉ à KERMENAN                       5.660 € HT
 
LA VILLE GUIMARD JUSQU'AU MAISONS ( environ 200m )         20.000 € HT
 
 
TOTAL = 218.037 € HT , SOIT  TTC  260.772 €

 

Un conseil municipal houleux

Lors du conseil du 15 Février, Mr le Maire prend la parole pour une présentation sommaire du programme de la voirie 2010, pour un montant de 260.772€ .

Nous avons été très étonnés de voir qu'aucune des routes les plus fréquentées de Saint Barnabé n'étaient retenues dans ce programme.

Citons par exemple : la rue Général de Gaulle (entrée du bourg) ou la rue Pierre Rouxel (route du terrain des sports) très dégradées. Nous constatons qu’aucune démarche concrète n’a été entreprise auprès des diverses instances : Cideral, DDEA, Conseil Général 22 et 56....en vue de l'obtention d'aides financières et d'ingénieries pour ces axes principaux de Saint Barnabé qui se sont lourdement dégradés depuis au moins deux ans !

Concernant la rue Pierre Mendès France (rond-point /route de Saint Maudan) elle n’a pas été retenue, du fait que nous avons demandé à ce que l'assainissement collectif soit prévu sur cette axe en même temps que sa rénovation. Est-ce une tache trop laborieuse pour la majorité d’effectuer les démarches nécessaires sur ce dossier ?

La priorité a été donnée aujourd'hui par la majorité à des routes certes dégradées, mais peu utilisées.

La majorité n'a pas  voulu entendre nos arguments nous signifiant  que les routes de campagne étaient autant prioritaires que les axes principaux de Saint Barnabé. Nous sommes conscients qu’elles relèvent des projets à réaliser, mais nous pensons qu’il aurait fallu en réaliser une partie seulement. Il aurait été plus judicieux de refaire un axe de grande circulation puis quelques axes de circulation moins dense.

Une commission voirie avait eu lieu et pourtant l'après midi du jour du conseil municipal une réunion de dernière minute a été décidé à 14H30 pour établir le programme voirie 2010 ; cette fois ci avec seulement  des élus municipaux de la majorité  et à laquelle a été convié très tardivement (à 12H00 ce même jour) Georges Le Franc. « Ayant des obligations professionnelles, je n'ai pas pu m'y rendre... »

Questions :

-Quel était l’objectif de cette réunion ?

Par la suite, la tournure du débat est alors devenue plus que houleuse, voir agressive,

Selon la majorité, à partir du moment que la commission avait réfléchi sur la voirie, nous devions impérativement voter oui.

Petit rappel, les commissions sont une aide importante à la décision, elles permettent d’avoir une vision plus élargie à la réflexion, c’est par conséquent une aide précieuse dans nos choix. Elles n'ont pas de pouvoir décisionnel, mais sont un rouage essentiel d'une saine démocratie.

Mais c’est au conseil municipal que revient la décision finale, cette dernière peut être différente du choix de la commission.

Nous aurions voulu un programme voirie 2010 basé sur des critères plus significatifs et adaptés.

Nous avons donc demandé une suspension de séance, afin de se concerter, en vue de prendre la meilleure décision.

Période très constructive dont nous avons déterminé que la voirie devrait être classée en 3 parties :

 

Les routes dites prioritaires (voies communales à fort trafic et la rd109 en agglomération)

Les routes de campagne (voies communales régulièrement empruntées)

Les routes de campagne peu empruntées (voies communales et chemins ruraux)

une fois ces 3 catégories déterminées nous prenons en compte les dégradations de chaque route pour déterminer le programme des travaux de voirie; Le tout, en attribuant un pourcentage du budget alloué pour chaque catégorie...

 

Cela représente un travail important  car il faut recenser chaque route de la commune.

Par conséquent un travail qui ne se fait pas une fois de plus à la dernière minute

A notre retour nous n’avons pas été entendu et la majorité est restée sur sa position.

Résultat du vote : 8 pour et 7 abstentions.

vendredi, 14 mars 2014

Ensemble Redessinons notre Avenir, la Profession de Foi

Saint-Barnabé (22)

 

Réunion Publique Mardi 18 Mars 

 

à la salle Polyvalente à 20h30

 

de la liste 

ENSEMBLE, REDESSINONS NOTRE AVENIR

 

 

profession de foi d' ensemble redessinons notre avenir, municipales saint-barnabé 2014, élections municipales, saint-barnabé 2014, loudeac, centre bretagne, cideral, ensemble redessinons notre avenir, saint-barnabé, le barnabéen

LA PROFESSION DE FOI

profession de foi d' ensemble redessinons notre avenir, municipales saint-barnabé 2014, élections municipales, saint-barnabé 2014, loudeac, centre bretagne, cideral, ensemble redessinons notre avenir, saint-barnabé, le barnabéen

jeudi, 13 mars 2014

Ensemble Redessinons notre Avenir

 

saint-barnabé, municipales saint-barnabé 2014,

 

 

 

 

municipales saint-Barnabé 2014, élections municipales,saint-barnabé 2014 , loudeac, centre bretagne, cideral, ensemble redessinons notre avenir, saint-barnabé, le barnabéen,

 

mardi, 11 mars 2014

CONSEIL MUNICIPAL MARS / 2014

SAINT-BARNABÉ (22)

10 mars 2014...

source :

Le Telegramme

Yvette WINTER

correspondant du Télégramme

 

 

 

 

SaintBarnabé.JPG

 

La Mairie de SAINT-BARNABÉ(22)

 

......

 

 2.795.258 € de budget communal

conseil municipal.jpg

 

 Conseil Municipal

 

 

 

roger gautier maire de saint-barnabé 2001/2014,

Le 7 Mars 2014

Le dernier conseil Municipal

de Roger GAUTIER

MAIRE de SAINT-BARNABÉ de 2001/2014

 

 

  

 

 Le conseil municipal s'est réuni vendredi...

 

Commission d'appel d'offres.

Les futurs maire et adjoint nommé à la voirie sont nommés titulaire et suppléant de la commission d'appel d'offres de la Cidéral. Travaux rue Pierre-Rouxel. Il a été décidé, à l'unanimité, d'inscrire les travaux de voirie de la rue Pierre-Rouxel à la commande groupée de la Cidéral.

 

Contrat de territoire.

Dans le cadre de la revoyure du contrat de territoire, sont inscrits des travaux de voirie, sur 3.000 m, pour 100.000 € HT, et la réhabilitation de l'école publique, pour 138.000 € HT.

 

Terrains du Bocage.

Le prix de vente des terrains du Bocage passe à 23,90 € TTC du mètre carré, compte tenu de l'augmentation de la TVA, depuis le 1er janvier. Dix lots, sur les 18 à vendre, sont disponibles.

 

Résidence Champêtre.

La durée de validité des conventions avec l'État, pour les 19 logements de la résidence Champêtre, va désormais jusqu'au 30 juin 2029. La modification intervient à la suite des travaux de rénovation énergétiques. Ces conventions permettent aux locataires qui en ont le droit, de percevoir l'APL (Aide personnalisé au logement).

 

Les Comptes administratifs.

Commune : 903.298,72 € de dépenses de fonctionnement, pour 1.245.952,51 € de recettes, soit un excédent de 342.653,79 €. 624.118,04 € de dépenses d'investissement, pour 554.770,86 € de recettes, soit un déficit de 244.164,70 €, soit un excédent global de 98.489,09 €.

Cantine : les dépenses s'élèvent à 77.005,56 €, pour 28.389,34 € de recettes.

Assainissement : 32.871,93 € de dépenses d'exploitation, pour 45.551,80 € de recettes, soit un excédent de 12.679,87 €. 40.774,02 € de dépenses d'investissement, pour 16.408,46 € de recettes, soit un déficit de 64.088,94 €.

Lotissement du Bocage : 33.677,76 € de dépenses de fonctionnement, pour 33.638,11 € de recettes. 54.493 € de dépenses de fonctionnement, pour 33.676,88 € de recettes, prévues à 67.673 €, soit un excédent de 13.176,93 € d'excédent reporté en recettes d'investissement.

Les comptes administratifs ont été adoptés, par huit voix pour et six abstentions.

 

Les comptes de gestion

Ils sont adoptés à l'unanimité.

 

 

Budgets Primitifs

 

Commune : 

Le budget s'équilibre avec 1.220.653 € de recettes et dépenses de fonctionnement et 1.574.605 € de recettes et dépenses d'investissement.

Le budget est adopté, par sept voix pour, cinq contre et deux abstentions.

 

Taxes locales :

les taux d'imposition des taxes locales, de 14,93 % (taxe d'habitation), 27,90 % (taxe foncière) et 77,41 % (taxe foncière non-bâti), sont adoptés à l'unanimité.

 

Assainissement :

le budget s'équilibre avec 34.869 € de recettes et dépenses d'exploitation et 85.467 € de recettes et dépenses d'investissement.

Le budget est adopté, par sept voix pour et sept abstentions.

 

Lotissement du Bocage : le budget s'équilibre avec 24.200 € de recettes et dépenses de fonctionnement et 37.377 € de recettes et dépenses d'investissement.

Le budget est adopté, par huit voix pour et six voix contre.

 

 

Note du Barnabéen 

La minorité municipale a souhaité voté "contre" pour le budget primitif en raison de la proximité des élections municipales et a demandé qu'il soit voté après les élections tout en sachant que la date butoir pour ce budget est le 30 Avril.

 

Pourquoi autant de précipitation?

 

Ce n'est pas reconnaître la prochaine majorité et les futurs élus quels qu'ils soient, ce n'est pas très démocratique...

 

 

lundi, 10 mars 2014

La der des ders pour le Maire de Saint-Barnabé...

 Saint-Barnabé (22)

le-dernier-de-la-mandature Le Télégramme

 

 

Mairie de Saint-Barnabé

roger gautier, jean-yves pampanay, michèle Truca attaché territoriale, Mme Eliane Glotin, inspectrice des finances publiques

Photo et article Yvette Winter correspondant au Télégramme 

....

Roger Gautier Maire (deuxième à gauche) avec Jean-Yves Pampanay, (2ème adjoint aux finances,)

Mme Eliane Glotin, (inspectrice des finances publiques) et Michelle Truca. (attaché territoriale) 1ère à gauche

 

...

Vendredi, se tenait le dernier conseil municipal de la mandature et le tout dernier pour Roger Gautier, maire, qui a choisi de ne pas se représenter. Élu depuis 1995, il a été l'édile de la commune durant deux mandats, de 2001 à 2014.

À 71 ans, c'est le maire le plus âgé de la Cidéral, après Émile Gloux, maire d'Hémonstoir. 

 

Le Télégramme : De quelles réalisations êtes-vous le plus fier ? 

Roger Gautier : « De l'aménagement du centre-bourg et du cimetière, de la création de l'aire de jeux pour les enfants, des salles Jean-Moulin et des Lilas et de l'aire du chantier international. » 

 

Vous avez un conseil à donner à la nouvelle équipe municipale qui sera élue le 23 mars ? 

« D'être prudente sur les investissements à réaliser et de faire attention au budget car les dotations sont en baisse. » 

 

Si vous deviez dresser un bilan de votre passage à la municipalité ? 

« La fonction d'élu m'a apporté beaucoup au niveau relationnel en travaillant en équipe. J'ai découvert la gestion d'une commune. » 

 

Vous avez été chef d'entreprise, la gestion est différente ? 

« Oui, l'objectif n'est pas le même. À la différence d'une entreprise, où le but est la rentabilité, celui d'une commune est d'investir pour le bien-être des habitants. »

 

 

Conseil municipal  07 Mars 2014...

 

Le dernier de la mandature

 

Lors de la dernière séance du conseil, vendredi, le budget primitif a été voté...

 

Georges Le Franc, tête de liste de l'opposition, a posé la question :

 

« Pourquoi le budget primitif est il voté ?»

 

J'en ai parlé avec des élus de d'autres communes qui s'en sont étonnés ».

 

Il a demandé au nom de l'opposition à ce qu'il soit voté après les élections.

 

« Je suis gêné par rapport aux futurs élus quels qu'ils soient »

 

Ce à quoi, Roger Gautier a répondu :

« Ce nouveau budget comprend des décisions prises par le présent conseil et des factures doivent être réglées dans les semaines à venir. »

 

Le maire a pris la décision de faire adopter.

 

Roger Gautier a eu un moment d'émotion en fin de séance...

 «Je remercie l'équipe municipale qui m'a accompagné, ainsi qu'Éliane Glotin, notre receveur municipal et Michèle Truca, notre secrétaire principale, avec lesquelles j'ai eu beaucoup de plaisir à travailler. »

 

 

samedi, 08 mars 2014

l'école Jeanne-d'Arc

SAINT-BARNABÉ

 

École Jeanne-d'Arc. Une soirée pour l'école

ecole jeanne d'arc, saint barnabé, loudeac

1ère à Gauche Lyne MILBÉO, Présidente de L'A.P.E.L

 

Samedi, les parents d'élèves de l'école Jeanne-d'Arc organisaient leur repas annuel. Les bénéfices serviront à financer les activités des écoliers. Le prochain rendez-vous, la kermesse, est fixé au dimanche 22 juin.

jeudi, 06 mars 2014

La liste «Ensemble, redessinons notre avenir»

SAINT-BARNABÉ (22)

source le courrier indépendant 

 

 

« Ensemble Redessinons notre Avenir » 

 

 

liste  d'« ensemble,redessinons notre avenir »,loudeac,saint-barnabé,la cideral,georges le franc (50 ans - conseiller municipal sortant – exploi,jocelyne boutier (53 ans - cms – responsable contrôle qualité),michel jouan (56 ans – pré-retraite transports),fanny philippe (32 ans - cms - aide soignante),franck jéglot (37 ans – chauffeur routier),lyne milbéo (33 ans – coiffeuse),eric le pottier (47 ans - cms – responsable régional marché pro,véronique le gallo (41 ans – secrétaire médicale),jean-pierre rouillé (58 ans - cms – chef d’entreprise pme),christelle gauthier (36 ans – conductrice de ligne),thomas mahéo (24 ans – salarié agricole),mireille baran (66 ans – cadre de santé retraitée),samuel briand (37 ans – exploitant agricole),catherine goossaert (49 ans – technicienne contrôle qualité),– pascal legay (56 ans - cms – chef d’équipe).

 

Georges Le Franc,tête de liste 

.....

 

La candidature probable de Georges Le Franc paraissait évidente à la population.

 

Cette fois, c’est officiel et la liste « Ensemble, redessinons notre Avenir » est bouclée.

 

« Notre liste est composée de personnes issues de la société civile(*), à l’image de notre commune. Nous rassemblons des Barnabéens de toujours et de nouveaux habitants car il faut à la fois des gens connus et du sang neuf pour amener d’autres idées, d’autres façons de voir les choses », explique Georges Le Franc. Avec lui, la liste compte six conseillers municipaux sortants.

 

La tête de liste Georges Le Franc, bientôt 50 ans, est natif de Saint-Barnabé.

 

Il y a plus de 25 ans, il a repris la ferme familiale et est exploitant agricole. Marié, il a trois enfants. Pauline, 23 ans, est infirmière. Charlotte, 20 ans, ainsi que Gildas, 19 ans,poursuivent des études supérieures. Si le candidat se présente une nouvelle fois au suffrage de ses concitoyens, c’est qu’il est convaincu « qu’après treize ans de gestion communale comme premier adjoint au maire et sept ans comme conseiller communautaire à la CIDERAL puis de conseiller municipal dans l’opposition, toutes les expériences accumulées au fil des années, avec une partie de l’équipe, sauront servir au mieux les intérêts de la commune ».

 

Une équipe engagée

L’équipe analyse ainsi la situation actuelle de la commune: « dans un environnement en constante mutation, elle manque cruellement d’identité et de dynamisme. Notre collectivité doit par conséquent retrouver son attractivité pour affronter l’avenir sereinement ». 

 

Les quinze membres de la liste

« Ensemble, redessinons notre Avenir » participent déjà activement à de nombreuses associations de la commune 

 

Georges Le Franc (50 ans - Conseiller Municipal Sortant – exploitant agricole), Jocelyne Boutier (53 ans - CMS – responsable contrôle qualité), Michel Jouan (56 ans – pré-retraite transports), Fanny Philippe (32 ans - CMS - aide soignante), Franck Jéglot (37 ans – chauffeur routier), Lyne Milbéo (33 ans – coiffeuse), Eric Le Pottier (47 ans - CMS – responsable régional marché Pro assurance), Véronique Le Gallo (41 ans – secrétaire médicale), Jean-Pierre Rouillé (58 ans - CMS – chef d’entreprise PME), Christelle Gauthier (36 ans – conductrice de ligne), Thomas Mahéo (24 ans – salarié agricole), Mireille Baran (66 ans – cadre de santé retraitée), Samuel Briand (37 ans – exploitant agricole), Catherine Goossaert (49 ans – technicienne contrôle qualité), – Pascal Legay (56 ans - CMS – chef d’équipe).

 

L’âge moyen est de 45 ans.

 

Liste pour le conseil communautaire

: Georges Le Franc et Jocelyne Boutier.

 

 « Fortement impliqués, ensemble nous allons construire un programme qui vous ressemble et qui nous rassemble », déclare Georges Le Franc à la population…

 

La campagne est lancée...

 

Véronique BONNET

Journaliste au courrier indépendant

 

Rappel

Georges Le Franc a été élu une première fois en 2001 et nommé 1er adjoint.

Il siégeait aussi au conseil communautaire de 2001/2008

 

 En 2008, avec la liste « un souffle nouveau » qu’il menait, il s’est retrouvé face à celle de son ancien maire : Roger Gautier. Battu à un candidat près il a siégé dans l’opposition.

 

 (*) Liste Société civile

Georges Le Franc insiste sur l’équilibre qu’il a recherché pour construire sa liste : « C’est une liste composée de personnes issues des associations et des entreprises qui ne se positionnent pas par rapport aux partis politiques. Ces personnes bénéficient de l’expérience accumulée dans l’exercice de leurs responsabilités associatives ou économiques et mettent cette expérience au service du projet qu’elles conduisent. Cela n’empêche pas les membres de la liste, à titre personnel, d’appartenir aux différentes tendances politiques modérées de droite comme de gauche, chacun étant respectueux des idées et opinions des uns et des autres. Cette diversité permet d’avoir des débats et des  brassages d’idées profitables, enrichissants et de trouver des solutions qui ne sont pas bloquées par les dogmatismes politiques habituels ou les intérêts de très court terme ».

 

L'article du courrier Indépendant

Courrier indépendant-2014.pdf

 

Lire la suite

mercredi, 05 mars 2014

Municipales 2014_Finances locales

Saint-Barnabé

Le Télégramme

 

 

Municipales 2014

Baromètre municipale

article complet : ICI

 

Population à Saint-Barnabé de 1982 à 2010

1982: 1250 hab  1990: 1460  hab 1999: 1340 hab  2010: 1260 hab

 

Revenu net moyen par foyer fiscal à Saint-Barnabé (en milliers €)

1999: 12,87€ 2000: 13,30€ 2002: 14,58€ 2004: 15,70€ 2006: 15,05€ 2008: 17,00€ 2009: 17,09€

 

Impôts locaux par habitant à Saint-Barnabé

2000: 216€ 2002: 219€ 2004: 241€ 2006: 242€ 2008: 263€ 2010: 288€ 2012: 312€

moyenne de la strate: 277€ en 2012

 

Taxe d'habitation / habitant à Saint-Barnabé

2009: 94€ 2010: 100€ 2011: 104€ 2012: 108€

 

Charges de fonctionnement / habitant à Saint-Barnabé

2000: 514€ 2002: 507€ 2006: 576€ 2008: 642€ 2009: 686€ 2010: 648€ 2011: 657€ 2012: 660€

 

Charges de personnel municipal / habitant à Saint-Barnabé

2000: 180€ 2002: 196€ 2004: 240€ 2006: 256€ 2008: 274€ 2009: 280€ 2010: 244€ 2011: 235€ 2012: 280€

 

Subventions versées / habitant

2001: 26€ 2002: 23€ 2004: 24€ 2006: 27€ 2008: 24€ 2009: 25€ 2010: 28€ 2011: 32€ 2012: 25€

communes similaires en 2012: Trévé: 63€, st Caradec: 87€, plumieux: 12€, le Cambout: 81€, la prenessaye 11€

 

Dépenses d'équipement / habitant

2000: 183€  2002: 242€  2004: 300€  2006: 303€  2008: 794€  2009: 479€  2010: 324€  2011: 326€  2012: 235€

 

 Annuité de la dette / habitant

2000: 250€  2002 204€  2004: 144€  2006: 115€  2008: 150€  2009: 178€  2010: 172€  2011: 158€  2012: 167€

 

Encours de la dette / habitant

2000: 960€  2002: 793€ 2004: 609€  2006: 586€  2008: 1620€  2009: 1667€  2010: 1612€  2011:1569€  2012: 1496€

moyenne de la strate en 2012: 507€

 

Total des produits de fonctionnement  (recettes: impôts locaux+Dotation globale de fonctionnement+autres produits)

2000: 775€  2002: 743€  2004: 761€  2006: 812€  2008: 917€  2009: 969€ 2010: 944€ 2011: 944€ 2012: 918€

moyenne de la strate en 2012: 749€ 

 

mardi, 04 mars 2014

Municipales 2014, « Ensemble, Redessinons notre Avenir »

SAINT-BARNABÉ (22)

source: le telegramme

 

 

« Ensemble, Redessinons notre Avenir »

 

Christelle GAUTHIER (36 ans – conductrice de ligne - Lotissement des Ajoncs ), Mireille BARAN (68 ans – cadre de santé retraitée - la Ville Guéno), Jocelyne BOUTIER (53 ans - *CMS – responsable contrôle qualité- le Plessis), Georges LE FRANC (50 ans - CMS – exploitant agricole - le Relay), Fanny PHILIPPE (32 ans - CMS - aide soignante - lotissement du Piry), Michel JOUAN (56 ans – pré-retraite transports - rue des Peupliers), Catherine GOOSSAERT (49 ans – technicienne contrôle qualité - rue des Peupliers).  deuxième rang de gauche à droite  Samuel BRIAND (37 ans – exploitant agricole - Coëtmeur), Jean-Pierre ROUILLÉ (58 ans - CMS – chef d’entreprise PME- rue des Mésanges), Franck JÉGLOT (37 ans – chauffeur routier - Kermenan), Lyne MILBÉO (33 ans – coiffeuse - rue Jean Jaurès ),  Pascal LEGAY (56 ans - CMS – chef d’équipe - rue Pierre et Marie Curie), Véronique LE GALLO (41 ans – secrétaire médicale - impasse Jacques Prévert),Thomas MAHÉO (24 ans – salarié agricole - le Fossé), Eric LE POTTIER (47 ans - CMS – responsable régional marché Pro assurance - rue Pierre Mendès-France), municipales mars 2014 à saint- Barnabé, la cideral, loudeac, la cheze, roger gautier, françois binet, regis macé,

 

 

Georges Le Franc présente sa liste...

 

Dans un environnement en constante mutation, notre commune manque cruellement d'identité et de dynamisme. Notre collectivité doit par conséquent retrouver son attractivité pour affronter l'avenir, sereinement, un bien nécessaire à Saint-Barnabé. »

« Les membres de "Ensemble, redessinons notre avenir" participent activement à de nombreuses associations de la commune et sauront être des acteurs indispensables à votre écoute. Fortement impliqués, ils construiront ensemble un programme qui vous ressemble et qui nous rassemble », a indiqué Georges Le Franc, chef de file de la liste. 

 

LES COLISTIERS

premier rang de gauche à droite

Christelle GAUTHIER (36 ans – conductrice de ligne - Lotissement des Ajoncs ), Mireille BARAN (68 ans – cadre de santé retraitée - la Ville Guéno), Jocelyne BOUTIER (53 ans - *CMS – responsable contrôle qualité- le Plessis), Georges LE FRANC (50 ans - CMS – exploitant agricole - le Relay), Fanny PHILIPPE (32 ans - CMS - aide soignante - lotissement du Piry), Michel JOUAN (56 ans – pré-retraite transports - rue des Peupliers), Catherine GOOSSAERT (49 ans – technicienne contrôle qualité - rue des Peupliers).

deuxième rang de gauche à droite

Samuel BRIAND (37 ans – exploitant agricole - Coëtmeur), Jean-Pierre ROUILLÉ (58 ans - CMS – chef d’entreprise PME- rue des Mésanges), Franck JÉGLOT (37 ans – chauffeur routier - Kermenan), Lyne MILBÉO (33 ans – coiffeuse - rue Jean Jaurès ),  Pascal LEGAY (56 ans - CMS – chef d’équipe - rue Pierre et Marie Curie), Véronique LE GALLO (41 ans – secrétaire médicale - impasse Jacques Prévert),Thomas MAHÉO (24 ans – salarié agricole - le Fossé), Eric LE POTTIER (47 ans - CMS – responsable régional marché Pro assurance - rue Pierre Mendès-France).

*CMS: Conseiller Municipal Sortant

 

Liste au conseil communautaire :

(seulement les deux premières personnes y siègeront)
 
Georges LE FRANC (50 ans - Conseiller Municipal Sortant – exploitant agricole), 
Jocelyne BOUTIER (53 ans - CMS – responsable contrôle qualité), 
Michel JOUAN (56 ans – pré-retraite transports)

 

lundi, 03 mars 2014

Elections municipales et communautaires mars 2014 / nouvelles règles applicables !

Elections municipales et communautaires

des 23 et 30 mars 2014.

 

 

 

Attention aux nouvelles règles applicables !

 

Notre commune est concernée par deux changements importants :

-les conseillers municipaux seront élus au scrutin de liste à la représentation proportionnelle

-en même temps seront élus les conseillers communautaires 

 

Deux listes seront en effet présentes sur un même bulletin de vote : 

- une liste pour constituer le conseil municipal, composée de 15 noms puisque la population de la commune est comprise entre 1 000 et 3500 habitants

- une liste pour représenter la commune (2 sièges) au sein de la communauté de communes (CIDÉRAL),

composée de 2 noms + 1 nom supplémentaire (prévu en cas de vacance de siège durant le mandat)

 

Le respect de la parité et la disparition du panachage :

Les bulletins de vote de chacune des listes devront comporter autant d'hommes que de femmes, à une personne près, et autant de noms que de sièges à pourvoir (listes complètes).

Le vote se fait sur une liste bloquée : tout ajout, suppression ou inscription sur le bulletin le rendra définitivement nul.

 

Les listes sont indissociables,

Si vous rayez un candidat, 

sur l’une ou l’autre liste présente sur un même bulletin 

celui-ci sera considéré comme nul.

 

Un scrutin de liste à deux tours :

Au premier tour, la liste qui obtient la majorité absolue (plus de la moitié) des suffrages exprimés (nombre de votants diminué des bulletins blancs et nuls) se voit attribuer :

 - la moitié des sièges.

Les autres sièges sont ensuite répartis en fonction des suffrages obtenus entre toutes les listes ayant obtenu au moins 5 % des suffrages exprimés, selon la règle de la proportionnelle à la plus forte moyenne.

 

Si aucune liste n’a obtenu la majorité absolue des suffrages au 1er  tour, un 2ème  tour est organisé, auquel peuvent participer seulement les listes ayant obtenu au moins 10%  des suffrages exprimés au 1er  tour.

 

Au second tour, c’est la liste qui obtient le plus grand nombre de voix (majorité relative) qui se voit attribuer la moitié des sièges. Les autres sièges sont ensuite répartis en fonction des suffrages obtenus entre toutes les listes ayant obtenu au moins 5 % des suffrages exprimés, selon la règle de la proportionnelle à la plus forte moyenne.

 

A titre d’exemple :

En ce qui concerne les élections municipales sur Saint-Barnabé,

la liste qui arrivera en tête (soit au 1er tour, soit au 2ème tour selon les règles définies ci-dessus) se verra attribuer 8 sièges (au titre de la prime majoritaire) + un nombre proportionnel des 7 sièges restants en fonction des suffrages exprimés obtenus par chaque liste en présence.

 

Important

Obligation de présenter un titre d’identité pour voter

 

Pour toutes les communes, quelque soit leur taille, le Code électoral (article R. 60) impose désormais à l’électeur de présenter un titre d’identité, en même temps que sa carte d’électeur, pour pouvoir voter.

La liste officielle des titres permettant de justifier de son identité au moment du vote est disponible en Mairie, Il s’agit de documents comportant une photographie tels que :

-Carte nationale d’identité ;

-Passeport ;

-Permis de conduire ;

-Carte vitale avec photographie ;

-Carte du combattant de couleur chamois ou tricolore ;

-Carte d’invalidité civile ou militaire avec photographie ;

-Permis de chasser avec photographie

-Etc …

 

samedi, 01 mars 2014

CIDERAL / débat d'orientations budgétaires

LOUDÉAC

source: Le telegramme

 

 

Cidéral.

cideral 2014

 

Pas de folies pour le budget 2014

 

 

Séance de tableaux et de graphiques, mardi soir, à la Cidéral où les élus communautaires ont planché sur le premier débat d'orientations budgétaires de la fusion. Guy Le Helloco, le président, en a résumé la philosophie : « économie et rigueur tout en travaillant dans la bonne humeur ».

 

« Compte de la fusion récente, le 1er janvier, le timing du budget a été restreint. 2014 sera une année transitoire en terme d'analyse. Mais, dès l'an prochain, nous aurons une vision beaucoup plus claire sur ce qui va se passer sur trois ans », a prévenu Franck Le Provost, directeur de la Cidéral en présentant le projet avec Jean-Yves Harnois, vice-président en charge des finances. Un budget dans lequel il a fallu intégrer deux communautés de communes et cinq syndicats intercommunaux. Et il reste quelques ajustements à opérer d'ici le vote, prévu mardi 

 

La mutualisation source d'économies 

En fonctionnement, les recettes ont été estimées à 17,762 M€ (opérations d'ordre incluses), provenant des recettes de la fiscalité et différentes dotations. Les dépenses à 14,810 M€. Parmi celles-ci, la masse salariale, centre intercommunal d'action sociale (CIAS) compris, avoisinerait les 4,400 M€. « Cette dépense devrait être maîtrisée à moyen terme par des mutualisations ou des recours à de nouveaux matériels, notamment pour le service des ordures ménagères ». Des économies qui se feraient aussi en faisant appel à du personnel extérieur, sous la forme d'une mise à disposition. « Nous voulons réduire les charges d'au moins 5 %. Grâce à la fusion, nous pouvons y parvenir. » Quant aux subventions, elles pourraient s'élever à 1,2 M€, dont 480.000 € pour le CIAS. Il a été demandé aux nouveaux élus de répertorier celles qui étaient habituellement versées pour mieux appréhender ce chapitre. 

 

Près de 9 M€ d'investissements 

Pour poursuivre son programme d'investissements, un emprunt d'1,5 M€ sera contracté. « Nous nous tenons à cette somme pour maintenir la dette (18 M€) à niveau constant. Soit 511 € par habitant », a précisé le président. Les investissements atteindraient 8,963 M€ en 2014 grâce à cet emprunt et un autofinancement. Parmi la programmation pluriannuelle : la zone du Ridor à Plémet (50.000 € HT), celle de Bel-Air à Saint-Caradec (200.000 € HT), celle de Berlouze à Uzel (170.000 € HT), des Patureux à Plouguenast (120.000 € HT) ou la Zac du centre-ville à Loudéac (300.000 € HT), etc., au chapitre économique. Parmi les équipements, le projet du comité de Bretagne de cyclisme (600.000 €), la gendarmerie de Plouguenast (1,058 M€) ou l'équipôle de Corlay. La voirie d'intérêt communautaire dont le chiffrage est en cours. Pour l'urbanisme, l'élaboration du PLUI, 400.000 € (pluriannuel). Et pour l'assainissement collectif, une étude pour séparer les réseaux de collecte de la station de Calouët, pour ne plus avoir que des effluents industriels sur ce site. 

 

Des projets présentés au sous-préfet 

De la station de Calouët et de son projet de méthanisation, il en a été question hier, lors de la visite de Gérard Derouin, secrétaire général de la préfecture. C'est l'un des dossiers sensibles, avec celui de LDC Algae (ferme de micro-algues prévue en 2015 à Plouguenast), qu'il suit dans le secteur. Tous les deux mois, il rencontre Guy Le Helloco sur le terrain, permettant ainsi d'accélérer les procédures. « Ce qui est très apprécié des porteurs de projets », a souligné le président de la Cidéral. Ce dernier n'a pas manqué de l'entretenir d'autres projets qui lui tiennent à coeur : à la Maison de l'emploi, un guichet unique pour le développement économique et un lieu pour faire le lien entre les jeunes demandeurs et les entreprises, ainsi qu'un atelier de formation spécialisé dans l'agroalimentaire.

vendredi, 28 février 2014

Foyer des jeunes de Saint-Barnabé

 

Saint-Barnabé (22)

source Ouest-France

 

 

le foyer des jeunes de Saint-Barnabé

 

le foyer des jeunes de saint-barnabé

 (photo et article Johann Hervé correspondant o/f )

 

 

L'assemblée générale du Foyer des jeunes s'est tenue, samedi, à la salle des Lilas.

 

L'association compte 17 adhérents et a émis le souhait de changer de local, une demande qui devra être prise en compte par la nouvelle équipe municipale élue en mars...

 

 

C'est donc tout naturellement que le foyer repart en 2014 sur les mêmes thèmes :

 

 

tournoi de jeu vidéo fin avril-début mai, tournoi de pétanque début juillet,

tournoi de palets fin août et quelques nouveautés comme des balades en calèche et un stand de vin chaud à l'occasion des fêtes de Noël,

sans oublier une participation active au rassemblement national des Saint-Médard fin mai.

jeudi, 20 février 2014

U N C / Saint-Barnabé

Saint-Barnabé (22)

source : Le Telegramme

 

guerre d'algérie, union national des combattants, U N C, saint-barnabé, loudeac,

 

Les adhérents et leurs conjointes ont partagé le repas annuel à l'issue de l'assemblée...

 

Dimanche, le comité des anciens combattants de l'UNC tenait son assemblée générale. Ce fut l'occasion de remettre la médaille et le diplôme du mérite de l'Union national des combattants à son président, Pierre-Anne Perron, pour ses 32 ans de présidence. Le comité compte 18 adhérents. Outre les commémorations des 8-Mai, 11-Novembre et 5-Décembre, les membres se retrouveront au mois d'août pour une journée de détente. La date et le lieu sont à définir. 

 

Le bureau a été élu...

 

Le tiers sortant, composé de Pierre-Anne Perron, Eugène Névo et Eugène Auffret, a été réélu et le bureau élu.

 

Il se compose comme suit :

- Pierre-Anne Perron, président ;

- Roger Le Maux, vice-président ;

- Marcel Le Lan, trésorier ;

- Annick Le Clézio, trésorière adjointe ;

- Eugène Névo, secrétaire ;

- Pierre Harnois, secrétaire adjoint ;

- Eugène Auffret, Jean-Paul Perron et Roger Le Maux, porte-drapeaux.

mercredi, 19 février 2014

Le 2.2 E magazine

 

 Côtes d'Armor - Lettre d'information du Conseil général

 

 

Le 2.2 E magazine des Côtes d'Armor, conseil general des côtes d'armor, loudeac, saint-brieuc, claudy lebreton, daniel thomas, centre bretagne,

2.2 E magazine

 

 

 

le lien pour y accéder

2.2 Emagazine